Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 00:00

Dans mon cheminement vers ce que je crois plus juste, plus simple, plus vrai, je continue mon désencombrement.

Certains objets sont vendus via les sites de vente (enchères ou petites annonces), ce qui ne le peut pas est donné.

Je donne à la famille, aux proches, et quand je ne sais pas à qui donner, je me tourne vers les sites de dons :

freecycle

donnons.org

Il suffit de déposer son annonce et la personne intéressée vient chercher l'objet chez vous. C'est simple, efficace et rapide !

Cela permet de se désencombrer rapidement, de donner une seconde vie aux objets et de faire plaisir à quelqu'un ! C'est très gratifiant de pouvoir "aider" quelqu'un tout en se libérant !

 

Et il y a également une autre solution expérimentée un peu par hasard mais néanmoins très chouette par les temps de crise que nous vivons : le troc. Echanger ce qui nous encombre contre quelque chose qui peut nous être utile !

Pour moi cela c'est fait devant l'entrée de l'école de Bastien, je discutais avec des mamans, disant qu'il fallait que je me sépare des vêtements trop petits des loulous et une autre maman m'ayant entendu m'a demandé le lendemain si je voulais quelques vêtements en 3 ans pour la minette, je lui ai donc proposé du 12 mois pour sa petite dernière ! Echange de bon procédé, tout le monde est content ! Par contre je n'ai aucune idée de s'il existe un site de troc ?

 

Bon, ça va pas sauver le monde mais ça permet de limiter la consommation, de conserver nos ressources, d'aider, de nous rendre heureux aussi ! Alors il n'y a pas de quoi se priver !

 

 

 

  Image trouvée sur le net

Repost 0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 13:22

A l'heure où toutes nos pensées se dirigent vers Noël, à l'heure où tous les magasins regorgent de petites choses qui font tellement envie à nos enfants (c'est bien simple Bastien et Léane veulent TOUT ce qu'ils voient que ce soit à la télé où sur les catalogues), la journée sans achat peut être un très bon moyen de s'interroger sur ses actes de consommation.

 

La minute Wikipédia :Libérez-vous!

 

La journée sans achat ou « Buy Nothing Day » (BND) aux Etats Unis est une manifestation non violente  de boycott des achats, pour protester contre les gâchis de la société de consommation. Reprise internationalement par Adbusters, l'opération fut lancée en 1992 par le canadien Ted Dave avec le slogan « enough is enough! » (« assez c'est assez ! »). La première fois elle s'appelait « No shop day ».

Les organisateurs de cette manifestation justifient leur action pour protester contre la société de consommation et ce qu'elle entraîne : dégradation de l'environnement, exploitation des populations ou encore perte des valeurs humaines, emprise de la publicité qui pousse à avoir plutôt que d'être.

La Journée mondiale sans achats a lieu le dernier vendredi (Amérique du nord) ou samedi (Europe) de novembre .



En France, l'association Casseurs de pub organise tous les ans depuis 1999 une « journée sans achat »  .

 

 

 

Une bonne idée que cette journée qui a donc lieu demain. Une journée sans aller s'enfermer dans des grandes surfaces bondées et surchauffées ... de quoi privilégier aussi un temps de qualité avec ses enfants en faisant des activités pour préparer Noël (ou pas ), faire tout ce qu'on a jamais le temps de faire habituellement. Une journée pour réfléchir à notre mode de consommation, à ce qui nous pousse à vouloir toujours plus, à envisager des solutions même ... et puis n'oublions pas que nous avons un pouvoir économique et politique certain avec nos décisions d'achats ou non, utilisons le !

 

Demain, nous avons la possibilité de nous exprimer, moi je le ferais ... et vous ?

 



Repost 0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 08:59

Je viens de voir ce reportage, diffusé sur arte le 27 juillet dernier ...

Ce reportage, quel est il ? de quoi parle t'il ?

Le titre du reportage est : "Du poison dans nos vêtements". Un titre assez évocateur je pense ... Et bien, franchement, ça vaut le détour, il dure 45 min, mais ce sont 45 minutes très instructives ... malheureusement ...

 

Oh, bien sur, j'étais déjà plus ou moins au courant de tous les produits chimiques contenus dans les vêtements ... je me fournis d'ailleurs essentiellement sur les vides greniers pour les enfants en partie pour cette raison car plus le vêtement est lavé, moins il contient de substances ( bon, j'avoue aussi que mon porte monnaie me dit merci ). Quand j'achète neuf, j'essaie d'acheter du coton bio ... et c'est là que le bât blesse ... ce coton a beau être bio à l'origine, les traitements qu'il subit pour la couleur et autre ne le rende plus si bio ... De plus, apparement, l'offre de coton biologique est inférieur à la demande ...  et l'on voit fleurir partout des T. shirts à bas prix en coton bio ... Nous prendrait on pour des ânes encore une fois ? Les seuls vêtements en coton bio n'ayant pas subis de traitements chimiques se trouverait dans les petites enseignes qui vendent peu de produits et à des prix élevés mais de qualité ... Comme d'habitude, la qualité se paye, c'est logique ... Mais comment arriver à faire vraiment la différence ? J''avoue que je suis un peu perdue ...

 

Et tant qu'on y est, faire des vêtements me plait aussi pour cet aspect : ne pas consommer un produit réalisé dans de mauvaises conditions. Soit. Mais en y regardant de plus près, le coton que j'achète à subi lui aussi un certain nombre de traitements avant d'arriver entre mes mains ...

 

Et sur un plan plus global, que dire des conditions de vie de ces ouvriers, de la pollution que cela engendre ... ?

 

Alors, que faire ?

* Arrêter de se prendre la tête (de toute façon on est pas assez riche pour ça ) et continuer de consommer comme des moutons (c'est ce qu'on attend de tout bon citoyen ) des produits qui ne doivent pas être si néfastes pour nous (on nous l'aurait dit sinon ...)

* Continuer de se prendre la tête de temps en temps mais retourner bien vite à ses petites habitudes ( de toute façon, tout seul on peut pas grand chose)

* Continuer de se prendre la tête mais en essayant de trouver des solutions ...

 

Franchement, je serais bien tentée par la dernière mais ... je ne sais pas si j'aurais le courage de chercher des solutions ... être seule avec ses convictions est parfois usant ... (en revanche, vous qui passez par là, si vous en avez des toutes faites, je prend ;-) !)

 

 

 

Repost 0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 16:46
riviere.jpg


Un peu tiré par les cheveux ce titre c'est sur ! mais c'est en rapport avec la photo ...

Une de mes réflexions de la fin 2009 - début 2010 a été guidée en partie par cet article sur le lave vaisselle ...

Chez nous, le lave vaisselle a été une vraie révolution : enfin ! plus de bagarre pour savoir qui allait s'occuper de la vaisselle ! c'était même notre meilleur ami à la maison ... a tel point qu'on se disait en rigolant que s'il venait à tomber en panne, nous irions le jour même en racheter un ... un ami bruyant mais efficace ...

Au fil de mes lectures (très orientée bien être et simplicité ), j'ai eu envie de ranger ma cuisine (il faut bien commencer quelque part ) et d'avoir un espace toujours propre et bien rangé.

Et puis je me suis aperçue que j'avais toujours
- une ou deux casseroles qui attendaient sagement qu'on veuille bien les laver ou les ranger ...
- deux ou trois choses mal lavées par notre "ami" qui attendaient elles aussi,

Des petits détails ont commencé à m'agacer :
- le nombre d'articles ménager à disposer en plusieurs exemplaires,
- les oublis de mise en route et donc plus de vaisselle disponible en temps et en heure, 
- un bruit assez infernal (notre modèle est un très bas de gamme donc pas économe et très bruyant ),
- les pastilles du lave vaisselle classées "irritant"  (d'où le titre et la photo pour ceux qui se pose la question ...)
- devoir le vider (c'est finalement assez fastidieux même si vite fait )

Un jour de décembre, je me suis "jetée à l'eau" et j'ai fait la vaisselle avec les loulous : un qui lave, l'autre qui rince, chacun sa bassine. Ce fut assez épique mais très agréable pour eux comme pour moi ! J'ai renouvellé l'opération à chaque repas ( bon pas tout le temps avec eux parce que ça prend quand même beaucoup plus de temps ) et ma foi, je trouve ça assez agréable et reposant (sans les loulous ),c'est un moment où je prend le temps de "méditer" sur certains sujets.

J'avais lu qu'il fallait un bon mois pour qu'une nouvelle activité devienne une "routine", là ça fait un peu plus d'un mois donc on peut dire que c'est quasiment acquis ... !

Je ne sais pas ce qu'il en est des économies d'eau, n'ayant pas de notice sur mon "ami", mais je pense tout de même que cela doit être plus économique, et puis concernant l'usage de produit, il est clair que c'est un plus.

Je l'utilise quand même lors de repas familiaux et le week end quand nous ne sommes pas très présents mais je pense changer sur ce point là également parce que finalement le temps passé à faire la vaisselle est quand même assez minime comparé au plaisir d'avoir un évier propre et une cuisine rangée.

Prochaine étape : FAIRE la cuisine ... ! là je pense qu'il me faudra plus d'un mois ...

PS : le micro onde nous a quitté dès le début du mois de janvier et finalement, on s'en sort plutôt bien sans ...




Repost 0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 10:37
Les premiers catalogues de jouets sont reçus depuis au moins 15 jours, et j'ai l'impression d'être complètement décalée ...
Cette débauche de jouets me met de plus en plus mal à l'aise ... et je me questionne.

Le "il FAUT offrir quelque chose (sous entendu , un jouet  et neuf de préférence)" me dépasse de plus en plus. Alors bien sur c'est Noël, bien sur que c'est agréable de recevoir des cadeaux, mais un cadeau reçu parce qu'il faut bien ça pour montrer son affection ben je bloque ...

Mes enfants seront ils plus contents avec des chambres qui débordent de jouets dont ils ne se servent pas ? M'aimeront ils moins parce que je ne leur ai pas offert un cadeau d'une certaine somme ? M'en voudront ils de ne pas jouer avec  une enième figurine ou tout autre jouet en plastique qu'un autre enfant aura fabriqué pour faire vivre sa famille ? Alors que d'un autre côté, ils ont déja "trop" de jouets, j'entend par là qu'ils jouent toujours essentiellement avec les mêmes choses, mais que paradoxalement, je n'arrive pas à me débarrasser des autres jouets parce qu'on ne sait jamais, ils pourraient un jour avoir envie de jouer avec  ...

Et pendant que j'écris ça je me dit que s'ils ne l'ont pas, ils n'auront pas envie de jouer avec ... et puis surtout, ce qu'ils reherchent avant tout c'est notre contact, jouer et apprendre à nos côtés ...

Et puis je m'aperçois également que cela nous fait plaisir A NOUS : nous aurions bien aimé avoir tel ou tel jouet quand nous étions petits, c'est comme si on se rachetait une part d'enfance ... quel mal il y a t'il à ça ? aucun, si ce n'est qu'on leur montre que la consommation, la possession est un fin en soi ... et puis pour la planète ce n'est pas l'idéal non plus ...

Ma réflexion commence ... ben oui, c'est bientôt Nöel ...

Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 13:16
C'est le temps que j'ai passé sans carte bancaire.  Et je viens de craquer, j'en ai reprise une ! Alors pourquoi vouloir vivre sans carte bancaire ? Tout simplement parce que je trouve que c'est une certaine dépendance à un objet  et puis comme je ne m'en servais quasiment pas, je voulais me simplifier le porte monnaie ... et puis, c'est une expérience, je voulais voir si on pouvait vivre sans CB dans notre société ... Alors oui, on peut, c'est sur, mais :

 - Pour les achats sur internet, c'est pas possible
 - Pour faire le plein aux stations automatisées, c'est pas possible
 - Pour retirer de l'argent un dimanche, c'est pas possible

Hormis ces 3 cas de figures, vivre sans CB est tout à fait jouable car même si certains commerçants refusent les chèques, ils sont quand même rares et pour ma part je n'en ai jamais rencontré. Et puis avec un peu d'organisation, on peut :

 - Prendre la CB d'un proche pour passer des commandes
 - S'arranger pour faire le plein aux horaires d'ouvertures de certaines stations
 - Retirer de l'argent au guichet dans la semaine

Mais en ce moment, j'ai un peu de mal avec l'organisation et comme je recherche des solutions pour me simplifier la vie ...

Et puis le fait d'être dépendant des autres, j'ai encore du mal avec cette idée. Bien qu'on soit tous dépendants de quelque chose ou de quelqu'un finalement ...

Donc, comme je suis faible, je reste avec ma dépendance à la carte bancaire ... Pour le moment ...

Repost 0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 08:30
Je suis une adepte de la simplicité volontaire, j'aime cet état d'esprit et j'essaye de l'appliquer au maximum (à ce propos j'ai adoré le livre de Dominique Loreau L'art de la Simplicité  ).

Il me reste encore des progrès à faire c'est certain, mais j'ai bon espoir ...!

Donc, pour en revenir au titre, je me suis posée la question de la simplicité volontaire et de la couture, j'aimerai faire plus de choses mais ma puce a déja énormément de vêtements et n'en met pas le quart (ben oui, il fait chaud, un t-shirt ça suffit ) ; mon p'tit bonhomme, pareil (enfin si il lui manque peut - être un ou deux short encore) ; moi, bon ça c'est un vaste sujet mais pour le résoudre j'attend des livres de couture japonnaise (parait que c'est simple ...). Et puis faire quelque chose pour que ça ne serve pas c'est du gaspillage...

Alors je me retrouve bloquée, tiraillée entre ce que j'aimerai faire et la conscience de "gaspiller". Mais bon, la plupart des vêtements des enfants viennent de vide-greniers et j'aimerais par la suite en faire le plus possible moi même.
Pour moi, on va voir si j'y  arrive mais il est certain qu'il y a du boulot ! Je n'ai quasi plus rien de présentable et bon, j'en arrive au constat que la simplicité c'est bien mais si c'est pour être déprimée, c'est pas la peine et puis finalement, la simplicité volontaire ça n'interdit pas d'être bien habillée, c'est juste éviter la surconsommation et faire attention à la manière dont on consomme  !!! Donc vivement que je reçoive mes livres !




Repost 0