Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 08:59

Je viens de voir ce reportage, diffusé sur arte le 27 juillet dernier ...

Ce reportage, quel est il ? de quoi parle t'il ?

Le titre du reportage est : "Du poison dans nos vêtements". Un titre assez évocateur je pense ... Et bien, franchement, ça vaut le détour, il dure 45 min, mais ce sont 45 minutes très instructives ... malheureusement ...

 

Oh, bien sur, j'étais déjà plus ou moins au courant de tous les produits chimiques contenus dans les vêtements ... je me fournis d'ailleurs essentiellement sur les vides greniers pour les enfants en partie pour cette raison car plus le vêtement est lavé, moins il contient de substances ( bon, j'avoue aussi que mon porte monnaie me dit merci ). Quand j'achète neuf, j'essaie d'acheter du coton bio ... et c'est là que le bât blesse ... ce coton a beau être bio à l'origine, les traitements qu'il subit pour la couleur et autre ne le rende plus si bio ... De plus, apparement, l'offre de coton biologique est inférieur à la demande ...  et l'on voit fleurir partout des T. shirts à bas prix en coton bio ... Nous prendrait on pour des ânes encore une fois ? Les seuls vêtements en coton bio n'ayant pas subis de traitements chimiques se trouverait dans les petites enseignes qui vendent peu de produits et à des prix élevés mais de qualité ... Comme d'habitude, la qualité se paye, c'est logique ... Mais comment arriver à faire vraiment la différence ? J''avoue que je suis un peu perdue ...

 

Et tant qu'on y est, faire des vêtements me plait aussi pour cet aspect : ne pas consommer un produit réalisé dans de mauvaises conditions. Soit. Mais en y regardant de plus près, le coton que j'achète à subi lui aussi un certain nombre de traitements avant d'arriver entre mes mains ...

 

Et sur un plan plus global, que dire des conditions de vie de ces ouvriers, de la pollution que cela engendre ... ?

 

Alors, que faire ?

* Arrêter de se prendre la tête (de toute façon on est pas assez riche pour ça ) et continuer de consommer comme des moutons (c'est ce qu'on attend de tout bon citoyen ) des produits qui ne doivent pas être si néfastes pour nous (on nous l'aurait dit sinon ...)

* Continuer de se prendre la tête de temps en temps mais retourner bien vite à ses petites habitudes ( de toute façon, tout seul on peut pas grand chose)

* Continuer de se prendre la tête mais en essayant de trouver des solutions ...

 

Franchement, je serais bien tentée par la dernière mais ... je ne sais pas si j'aurais le courage de chercher des solutions ... être seule avec ses convictions est parfois usant ... (en revanche, vous qui passez par là, si vous en avez des toutes faites, je prend ;-) !)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

asuna 20/08/2010 15:42


Oui, je suis d'accord, c'est assez déprimant... Et pour certains bouquins, assez technique.
Mais celui-ci se lit facilement (du même auteur, j'avais lu "Coca co*la, l'enquête interdite").
Et bon, là, ça me conforte dans mon choix de m'inscrire à une amap par ex, donc c'est un peu rassurant aussi jusqu'à un certain point évidemment.


elodie 24/08/2010 06:20



Oui, c'est important aussi de se conforter dans ses choix ! et puis de se rassurer comme on peux ... sinon, c'est vite anxiogène ! Ma BS me disait que pour vivre sans pollution, il faudrait
revenir au mode de vie des années 1900 ... tout un programme !



asuna 18/08/2010 10:23


Au fait, en ce moment, je suis en train de lire "Toxic food" de William Reymond, c'est effarant. Et je te le recommande.


elodie 20/08/2010 15:26



il a l'air interessant en effet, j'essaierai de le lire, mais c'est un peu à double tranchant je trouve ces lectures, visionnages et autres infos, d'un côté, c'est super de pouvoir trouver ces
infos, d'un autre, c'est dur de ne pas devenir parano ... dans les lectures, j'avais commencé "la grande invasion" sur les pollutions chimiques, j'ai abandonné car pas pu le lire en lecture
suivie et comme il y a plein de termes techniques, c'était dur à comprendre, et puis il est carrément déprimant comme livre ...



Haribote 03/08/2010 22:29


Je n'ai pas tout lu ( moins courageuse !!) mais j'aime bien ton blog où l'on peut suivre les petites tribulations de la famille !!!
Pour ce reportage et les prises de têtes qui s'en suivent ..il faut continuer je crois à se poser les bonnes questions et à s'informer pour ne pas se laisser manipuler par des sociétés peu
scrupuleuses et des politiciens non concernés !!! Si chacun réfléchit à ce qu'il fait à l'échelle de sa petite famille....cela peut avoir de grands effets ( en tout cas, j'espère !!)


elodie 04/08/2010 18:46



Je l'espère aussi ... mais combien sommes nous à réfléchir ? En tout cas merci pour les liens que tu as donné sur ton blog !



sprit 03/08/2010 11:49


Elo, tu parles d'un titre assez "évocateur" je dirais plutôt PROVOCATEUR ! et de ce constat je tenterais de me poser les bonnes questions ... pas vraiment celles du reportage auquel j'adhère tu le
sais bien ^^


elodie 04/08/2010 18:44



Tu m'aides à me poser les bonnes questions ? hein dit ?


Ce qui est certain, c'est que le titre interpelle ... je l'ai montré à O. qui l'a trouvé assez "violent" ce reportage ... (c'est sur que ça change des GI, pompiers et consorts )



Laurence 02/08/2010 14:02


eh oui... on a beau (ne pas nous le) dire, il faut avoir les moyens financiers, pour avoir les moyens de choisir ! alors chacun fait comme il peut pour amener sa petite contribution à un mode de
vie plus sain. en tout cas, moi je dis, continuons à nous prendre la tête, ne baissons pas les bras ;) !!


elodie 04/08/2010 18:40



Je me demande quand même si c'est seulement une question de moyens financiers, dans le sens où l'on peut aussi choisir d'aller vivre à la campagne, vivre de son jardin, s'habiller simplement (pas
à la mode quoi )... Le regard des autres est tellement important dans notre société que l'on en arrive à agir par rapport à ce que l'on appréhende de ce qui pourrait se dire plutôt que d'agir en
rapport avec le bon sens ... Enfin, là, je m'égare ...


Sinon, je suis quand même d'accord avec toi !