Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 14:17

dmd.jpg

 

Pour cette année, même si je continue à faire la liste des livres que je lis, je leur dédie une page spécifique. Et je ne note que les titres. Cela me prend moins de temps et comme je ne suis pas persuadée que cela intéresse tant de monde que cela. Ici, je ne parlerai que des "coups de coeur " et on commence aujourd'hui par celui ci "Dieu me déteste". Il m'a gentiment été envoyé par les Editions Anne Carrière sous leur nouveau label La Belle Colère qui édite des livres dont les héros sont des ados. Mes Bonnes Copines proposaient de tester ce roman. Toujours à l'affût de nouvelles expériences de lectures, forcément, j'ai postulé et j'ai eu la grande joie d'être selectionnée ! Reçu la semaine dernière, très vite lu, j'ai beaucoup aimé ce livre dont le point de départ peut sembler un peu glauque ... Je vous laisse juger par vous même :

 

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s envoyer en l air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer.

La différence, c est que Richard sait qu il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est un peu plus pressé que les autres et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup.

Vous n êtes pas près d oublier Richard Casey, comment il mena une révolution contre le corps médical, se glissa dans les draps de la jolie fille de la 302, réussit une évasion périlleuse avec la complicité d un oncle dysfonctionnel, évita de tomber sous les coups d un père vengeur, et joua finalement son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort.

 

Oui, c'est sur, j'ai connu plus joyeux. Et pourtant, pourtant, ce n'est en aucun cas un livre triste et déprimant. Au contraire même. C'est le genre de livre qui nous fait encore plus aimer la vie parce que l'on prend encore plus conscience de son côté éphémère. Et puis, Richard ne se plaint pas. Non. Nous nous doutons bien qu'il souffre, bien plus que ce qu'il dit mais il y a ce côté enfantin qui prend la vie comme elle vient. A t on le choix de toute façon ? Ce livre, par bien des égards m'a rappelé "Oscar et la dame rose " que j'avais beaucoup aimé aussi. Le seul bémol, je l'ai trouvé au niveau du style d'écriture. J'ai eu très peur au départ de ne pas réussir à le lire et puis je m'y suis faite et franchement je ne regrette pas d'être allée au bout ! Je n'en dirais pas plus, j'aurais trop peur de vous en dire trop mais si vous avez l'occasion de le lire, surtout, ne vous en privez pas !

Partager cet article

Repost 0

commentaires